Les approches que j’utilise ont en commun, les présupposés suivant :

  • La personne n’est pas le problème, mais a un problème.

  • Toute personne possède les ressources nécessaires afin de pouvoir dépasser son problème ou apprendre à vivre avec les difficultés qui ne peuvent changer.

  • L’intervention se veut brève. Ce qui signifie qu’il n’y a pas plus d’entretiens que nécessaires.

Intervention systémique

 

Centrée sur la coévolution, l’approche systémique prend en compte la manière avec laquelle chacun influence et est influencé par son environnement, que ce soit dans son contexte familial, professionnel ou privé. Cette approche s’intéresse à la communication et aux interactions entre les individus. Elle est particulièrement utilisée avec les familles et peut aussi s’appliquer dans le cadre d’un soutien de couple, individuel et non familial.

Plusieurs courants sont présents dans l’approche systémique. Cela permet, selon les besoins des clients, de se concentrer sur l’histoire transgénérationnelle, les actions et comportements agis dans une situation relationnelle particulière, les règles du système dans lequel la personne est intégrée, etc. Pour le faire, un ensemble d’outils d’interventions variés tels que le génogramme, les cartes relationnelles ou encore les sculptures et les métaphores sont disponibles selon les besoins du client.

« Faire de la thérapie n’est pas résoudre des problèmes ou corriger des erreurs, mais se plonger dans le mystère des familles et de leur rencontre. Ceci implique de passer d’une thérapie où le thérapeute observe à une thérapie où le thérapeute s’observe pour refléter à la famille compétente cette perception qui permet de laisser émerger “l’autosolution”.» (Ausloos 1995). 

 

thérapie orientée solution

La thérapie orientée solution est un modèle développé par Steve de Shazer et son équipe à Milwaukee, au Brief Therapy Center. Elle se fonde sur une approche positive et brève. Son efficacité à long terme a été prouvée par de multiples études scientifiques aux USA. Elle respecte le choix des personnes en tant qu’expert de leur vie. Ainsi, elle a pour finalité de remettre la personne en contact avec ses ressources et ses compétences pour que le plus rapidement possible, elle puisse construire ses propres solutions et donc limiter ou dépasser les difficultés qu’elle rencontre.

Steve de Shazer et ses collègues ont en effet remarqué qu’il n’était pas nécessaire de trop s’évertuer à trouver des explications aux problèmes pour aller plus directement vers les solutions. Ainsi, leur approche met l’accent sur la définition d’un objectif désirable dans l’avenir pour les personnes et sur la recherche et l’amplification des ressources qu’elles utilisent actuellement afin de diminuer les conséquences d’un problème. L’intervenant oriente le dialogue vers le changement ; il encourage les clients à regarder vers l’avenir, les yeux grands ouverts sur les choses possibles plutôt que sur les problèmes. Les clients apprennent à « entretenir le mouvement » : ils maintiennent et mettent en pratique les changements qu’ils souhaitent (O’Hanlon & Weiner-Davis 2002).

 

IFS

La thérapie " Internal Family Systems (IFS) " est un modèle de psychothérapie développé par Richard Schwartz, qui a découvert de nouvelles façons de réduire les conflits psychiques. Le client est amené à travailler sur ses propres systèmes de croyances et d'émotions. Ceux-ci sont portés par des sous-personnalités appelées " parties ", organisées en microsystèmes figés à la suite d'une expérience ou d'un traumatisme. Ils ont tendance à se substituer au Self dans la conduite de la vie psychique. Ce travail permet de (re)créer un dialogue intérieur entre les parties ainsi qu'entre les parties et le Self, instance centrale du psychisme, siège de la conscience. L'objectif ultime de la thérapie est de restaurer le Self leadership, état dans lequel la vie psychique se trouve de nouveau orientée et conduite harmonieusement, par le Self.

L'originalité de cette approche repose entre autres sur son caractère profondément respectueux de la personnalité du client, sa dimension intégrative et collaborative (entre thérapeute et client). Elle se situe au premier plan d'un mouvement qui privilégie et valorise la sagesse intuitive du patient comme guide vers la résolution de sa problématique, en passant par la levée des charges ou fardeaux douloureux souvent portés depuis l'enfance. Les applications de ce modèle sont multiples dans les champs conventionnels de la psychothérapie ainsi que dans le domaine psychosomatique, de la vie des institutions et organisations, ainsi que dans le domaine de la vie sociale (Schwartz 2009).

​© 2018 Xavier Pitteloud

Créé avec Wix.com

  • LinkedIn Social Icône